Votre candidature a bien été soumise !

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES

Un tatouage ou un emploi : faut-il encore choisir ?

1 Français sur 5 se fait un tatouage ou piercing. Sur l’instant, on trouve ça cool, trop cool même ! Mais ensuite, retour à la réalité…
On se pose la question : “Mince .. Comment je vais faire au boulot ? Et s’il ne m'embauche pas à cause de mon avant-bras tatoué ?
 
 
    

 

 

 

La loi, c’est la loi ! 

Comme le stipule l'article L. 1132 - 1 du code du travail :  
“Aucune personne ne peut être écartée d'une procédure de recrutement ou de l'accès à un stage ou à une période de formation en entreprise, aucun salarié ne peut être sanctionné, licencié ou faire l'objet d'une mesure discriminatoire, directe ou indirecte[...] notamment en raison de son apparence physique.”
 
Par ailleurs, le Code du Travail indique que : 
"L' employeur peut apporter à la liberté de se revêtir des restrictions justifiées par la tâche à accomplir et proportionnée au but recherché.”
 
Pour simplifier, l’employeur peut interdire ou imposer une tenue ou accessoires, que si cela fait défaut à la culture de son entreprise. 
Conseil : prends le temps de lire le règlement intérieur de l’entreprise, pour ne pas être surpris !
 
 

Mais que pensent les Français(es)?

Depuis la fin des années 1980, le tatouage est de plus en plus populaire. Les 18-24 ans sont les clients les plus fidèles des tatoueurs.
Le tatouage (ou piercing) fait partie intégrante de l'apparence physique d’un individu. C’est même devenu une manière de s’exprimer ou de s’imposer face au monde.
 
Cependant, 83 % des Français pensent qu’un tatouage peut être un frein professionnel.
 
                                                   
 

                                                     

 

Recruteurs
 
Pour nous, recruteurs, les tatouages ne sont pas nos ennemis ! Pour vous faire une confidence... Nous en avons même ! Mais chut .. Top secret !
Il est vrai que nous recommandons de dissimuler les tatouages lors des entretiens d’embauche. Pourquoi ? Le tatouage peut encore passer pour un signe de manque de sérieux aux yeux de certains recruteurs.  
Attention ! Pour les petits tatouages discrets, pas de soucis !
 
Mais cela dépendra souvent du poste occupé, du secteur et des valeurs véhiculés dans l’entreprise. L’employeur peut demander à son salarié de cacher son dessin qu’il juge trop voyant ou de créer un potentiel malaise avec le client. 
 
Salariés : camoufler ou assumer ?
 
71 % des salariés disent que la meilleure solution est d’assumer contre 29 % qui veulent dissimuler pour ne pas attiser de réactions néfastes. 
Les tatoués optent souvent pour le bon sens. Tatouage discret et facile ce n’est pas un souci , tatouage sur la main c’est limite et ,un tatouage imposant … Aïe, il faudra le dissimuler par le biais de vêtements ou maquillage.
Récemment, de plus en plus de salariés, souhaite retirer leur tatouage (centre de laser - détatouage optimal) par regret ou pour des raisons spécifiquement professionnels. 
 

 

Nous allons voir dès à présent les différentes recommandations par secteurs :

 

  • Armée, Police, Pompiers
Les militaires ont été les premiers à tolérés ses pratiques et ceci depuis des années.
Souvent vu, comme des agents de droitures, se sont les plus ouverts à ces insignes et ceci ne porte aucunement préjudice à leur carrière.
 
  • Luxe, Hôtels
Le haut de gamme met l’accent sur leur enseigne : leurs codes propres à leurs prestations et des exigences. La neutralité et sobriété sont les valeurs de leurs marques ou enseignes. Avoir un tatouage est autorisé, mais pour se rapprocher de l’idéo de la marque , il faudra le dissimuler.
 
  • Bureau
Les tatoués jouissent d’un avis plutôt positif au sein des entreprises (locaux) , surtout dans les domaines du marketing, du web et de la communication. A contrario, dans d’autres domaines tels que la comptabilité, finance, droit, politique, il est assez difficile d’imposer un tatouage, car ces secteurs attisent la neutralité. La taille de l’entreprise aussi, y joue un certain rôle. Ex : start-up ceci est plus acceptable.
 

                                                        

 

  • Médical

Dans ce milieu, il est souvent exigé : de retirer des objets ( piercings, bijoux, coiffe etc..), cacher les tatouages , mettre un uniforme (blouse et chaussures adéquates), maquillage léger ou neutre (pas de vernis) etc... Pour une unique et principale raison d’hygiène.

 

  • Indépendant / freelance

Vous êtes auto-entrepreneur… Vous n'avez pas de soucis à vous faire ! C’est vous qui décidez ! Vous êtes complètement en accord avec votre tattoo ! Il faudra que vous plaisiez à vos clients potentiels. Et si ce n'est pas eux et que ca les dérange... Ca sera d’autre !

 

  • Artistique, Mode

Dans la mode, les mannequins tatoués sont fortement appréciés pour leur singularité et pour représenter des marques ou pour un défilé. Dans le monde de l’art ou de la nuit, les tatoués sont embauchés sans aucune difficulté, car ils véhiculent une image d’une personne authentique.

 

  • Gastronomie

Les restaurateurs ou cuisiniers, pour des raisons d'hygiènes et de sécurité, sont interdits de porter des bijoux ou piercings, ou de conserver le vêtement personnel en cuisine et ainsi mettre un uniforme. Il est vrai que des désagréments venant de la clientèle sur vos tatouages peuvent porter préjudice à la réputation de l’établissement. Cependant, si vous affirmez que ces tatouages ne sont aucun cas un frein dans votre travail et en mettant en avant vos qualités professionnelles... Vous passerez pour le cuisinier/restaurateur au tattoo super cool !

 
  • Éducation

 
                                                               
 
 
 

Et dans le monde ?

  • UK et Canada, le pays est connu pour son ouverture d’esprit sur le style et sur les différences de chacun. On y voit aucun problème à ce niveau.
  • En Asie, l’idée du tatouage dépend du domaine ; cependant, il peut être souvent associé au dangereux gang asiatique Yakuza. Comme en Amérique latine, les tatouages sont liés aux terribles gangs.
  • En Afrique ou pays du Moyen-Orient, le tatouage est un signe distinctif pour certaines tribus, et même un signe de beauté. Il n’y a donc pas de vision néfaste sur ces insignes.
  • En Europe, le tatouage et le piercing a la même vision ou politique qu’en France.
  • Aux USA, auparavant le tatouage même piercing, était assimilé aux bikers ! Mais il y a une grande avancée depuis les années 80 ; une étude a été effectuée sur deux groupes : les tatoués n’avaient pas moins de chances que les autres de trouver du travail. Les hommes tatoués étaient même plus susceptibles d’être embauché.
 
 
 
Finalement, ce sujet reste encore difficile à accepter dans certains domaines d’activités.
 
Positif ? Négatif ? Cool ? Ca craint ? Quel est votre avis ? Est ce que l’idée du tatouage a évolué depuis ces dernières années ? Le chemin est encore long avant une adhésion totale auprès des recruteurs, des entreprises, et même des salariés ...
 

Avis, commentaires, partagez votre expérience , ou rendez-vous sur notre page LinkedIn pour nous faire part de votre histoire !

 



#tatouage #emploi #job

Le 05 Novembre 2020 à 13h29

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES