Votre candidature a bien été soumise !

L'art de capter l'attention d'un recruteur

Les recruteurs prennent en moyenne 40 secondes lorsqu’ils lisent intégralement un CV. S'ils le trouvent intéressant, ils utiliseront 40 secondes de plus pour déterminer si le candidat fera partie de la sélection. On vous livre alors les techniques à adopter et à bannir pour capter l'attention d'un recruteur. 

 

 

Ce que les recruteurs regardent en premier sur le CV

Une étude de TheLadders a utilisé une technique scientifique appelée « Eyetracking » sur 30 recruteurs professionnels. Pendant 10 semaines, les mouvements de leurs yeux ont été analysés lors de la lecture des CVs.

 

 

 

Les résultats démontrent que les recruteurs regardent dans l’ordre suivant :
 

  • Le nom
  • Le poste actuel et le nom de l'entreprise
  • Les dates de début et de fin de mission
  • Les expériences précédentes (postes occupés, entreprises et dates)
  • La formation et les diplômes

 

Les rubriques les plus regardées sont l’expérience et les compétences. La lecture reste structurée, avec les éléments placés à gauche beaucoup plus lus. On ne lit donc pas en Z mais en F ("F Shape Pattern").

 

En prenant en compte ces informations sur la lecture du recruteur, on peut utiliser quelques astuces pour lui donner envie de vous sélectionner durant ces 40 secondes.

Voici quelques pistes pour capter son attention.

 

 

Comment attirer l’attention du recruteur

CV, article, Fitae, blog, finance, digital

 

Les CV basiques ne sont pas trop appréciés, cependant ceux qui en font trop ou misent tout sur le visuel ne se verront pas obtenir un entretien à 100% pour autant. Tout est question de juste milieu entre le fond et la forme. L’objectif principal étant que le recruteur repère les informations essentielles sans perdre de temps et comprenne que votre profil correspond au poste. Les informations capitales doivent être immédiatement identifiables.

Les choix graphiques sont révélateurs d’identité et la couleur est appréciée par 80% des recruteurs. Cependant, les visuels gênants, les jeux de typographie et couleurs trop tape à l’œil sont à bannir car ils entravent la consultation par l’employeur.

 

  • Le titre

La première chose que le recruteur doit voir, c’est le titre du CV. Celui-ci doit donc être accrocheur et résumer la raison pour laquelle le candidat postule. Exemple : « Analyste financier disponible immédiatement » ou « objectif : devenir chargé d’affaire » Positionné dans le premier tiers du document, il doit être percutant et cohérent. Si il n’y a pas de rapport entre le titre et le poste à pourvoir, forcément le recruteur aura tendance à l’éliminer.

 
  • Les expériences

En ce qui concerne les expériences qui sont la partie la plus regardée il faut être précis sur les dates et les chiffres. Après avoir pris connaissance du poste occupé, de l’entreprise et des dates, le recruteur pourra en seconde lecture regarder plus attentivement certains renseignements comme les objectifs atteints dans le cas d’un commercial par exemple : responsable export, hausse des chiffre de vente à l’export de 1,4 % sur 2 ans.

De plus, donner le maximum d’informations sur les entreprises précédentes (nom, taille, secteur d’activité, grands groupes ou petites sociétés etc.) est un moyen pour le recruteur d’avoir des renseignements sur la culture d’entreprise du candidat.

 

  • La formation

En ce qui concerne la formation, les recruteurs distinguent les postes à pourvoir pour lesquels ils ont besoin d’un candidat ayant obligatoirement tel type de diplôme et les postes plus « ouverts » sur la question. Lorsqu’il y a un prérequis, le CV peut vite être jeté s’il ne contient pas le diplôme nécessaire. Pour les profils plus juniors, détailler la formation et les stages peut aider à pallier un parcours professionnel moins fourni.

 

  • Les langues étrangères

L’importance des langues étrangères n’est plus une surprise. Si on a cet atout on peut l’indiquer dès le titre du CV ou ne pas hésiter à vraiment le mettre en valeur. Si ce n’est pas le cas, le candidat peut l’indiquer de manière moins visible dans une rubrique en bas de page.

 

 

Les 5 erreurs à éviter sur le CV

 blog, article, recrutement, comptabilité, finance, digital, fitae,

 

 

Certains CV ne passent pas le cap des 10 secondes et sont quasi instantanément zappés par les recruteurs. Certaines erreurs sont fatales et en voici quelques exemples.

 

1. La longueur

Avec les 40 secondes en moyenne que passe un recruteur à lire un CV, est-il nécessaire d’expliquer pourquoi lui donner à lire un roman est une mauvaise idée ? La longueur maximale d’un CV est de deux pages.

 

2. La photo inadaptée

La photo n’est pas obligatoire et vous ne serez pas éliminé si vous n’en mettez pas. Elle est cependant appréciée des recruteurs lorsqu’elle est professionnelle. Pas de photo ridicule ou de photo pour les castings.

 

3. L’orthographe

Cela montre un manque de rigueur et une absence de relecture.

 

4. L’excentricité

On le répète, le signal envoyé par un CV excentrique n’est pas positif (sauf peut être pour le secteur de la communication et de la création), alors on oublie les 5 polices différentes et la profusion de couleurs fluo. 

 

5. La mauvaise analyse de l’offre d’emploi

Le CV doit correspondre au poste et aux compétences souhaitées.

 

 

Maintenant, vous savez tout pour capter l'attention d'un recruteur. Alors, à vos CVs, prêts... postulez !



#emploi #job #cv

Le 09 Novembre 2018 à 16h20

RETOUR A LA LISTE DES ARTICLES